Appellation Saint-Chinian entre schistes et calcaire

Situé de part et d’autre de l’Orb et du Vernazobres, avec les Monts du Caroux, et en fond l’Espinouse, l’appellation Saint-Chinian va vous émerveiller avec sa beauté, sa grandeur et le fait qu’il soit entouré par 20 villages au nord-ouest de Béziers. Son vin, est considéré comme étant l’un des plus grands crus de la région et dispose de l’A.O.C ou Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1982 pour ses vins rouges et rosés, et depuis 2004 pour ses vins blancs.

Histoire l’appellation Saint-Chinian

Saint-Chinian tire son nom du fondateur du monastère de Saint-Laurent qui se situe sur le flanc gauche du Vernazobres : le moine bénédictin Anhan. Béatifié en 1102, le monastère fut appelé Sanch Anhan, puis, Saint-Chinian durant le Moyen-Age. A cette époque les moines bénédictins développent la vigne dans la vallée de l’Orb et du Vernazobres.
Le vignoble Languedocien connaît alors un essor jusqu’à la fin du 19 ème siècle notamment grâce à la création du canal du midi. L’apparition de l’oïdium, du phylloxera et du mildiou, achève cette période faste pour le vin de Saint-Chinian.
Après cette crise la production se relance. Le vin de Saint-Chinian connaît plusieurs épisodes de surproduction répétés. Dans les années 70, on prend conscience de réguler les quantités de production et la qualité du vignoble. C’est à cette date qu’on introduit des cépages qui améliorent la qualité du vin, notamment la Syrah.
Dans cette recherche de qualité, le vignoble de Saint-Chinian n’a cessé de gagner en popularité au cours de ces dernières années.

Naissance de l’appellation Saint-Chinian

En 1945, le maire de Causses-et- Veyran et économiste Jules Milhau, prend conscience que l’avenir est dans la production de vin de qualité. A la recherche d’un nom, la dénomination VDQS ou Vin Délimité de Qualité Supérieur, naît et prend de la notoriété sous le nom de Côtes de l’Orb et du Vernazobres.
Mais, le baron Le Roy a pressé le syndicat des vignerons à trouver une autre appellation. Ce sera donc saint chinian. Et le 5 mai 1982, Saint-Chinian est classé en appellation d’origine contrôlée avec une qualité digne des plus grands. Elle regroupe 20 communes dont « Assignan, Babeau-Bouldoux, Berlou, Causses-et- Veyran, Cazedarnes, Cébazan, Cessenon-sur- Orb, Creissan, Cruzy, Ferrières-Poussarou, Murviel-lès- Béziers, Pierrerue, Prades-sur- Vernazobre, Puisserguier, Quarante, Roquebrun, Saint-Chinian, Saint-Nazaire- de-Ladarez, Vieussan et Villespassans. »
En 2005, deux autres appellations communales voient le jour :
– Saint-Chinian- Berlou : sur 250ha de sols schisteux exposés au sud, sur les communes de Cessenon, Berlou, Roquebrun, Prades sur Vernazobres et Vieussan.
– Saint-Chinian- Roquebrun : avec une surface de 400ha sur sols schisteux sur les communes de Saint-Nazaire de Ladarez, Cessenon, Vieussan, Roquebrun.

Un sol riche et un climat avantageux

– Le sol
Au Nord, vous aurez droit à des schistes et du grès de l’ère primaire, étendus sur 2000 hectares de sols viticoles arides, retenant peu l’eau. La vigne elle, s’adapte à la sécheresse. Les cailloux de grès et de schistes occupent 90% du volume du sol à partir de 40 cm de profondeur. Le sol est majoritairement sablo-lumineux en surface avec un gradient argileux en-dessous. Le vin qui en ressort est fruité, souple et surtout généreux.

Au Sud, la mer aux époques secondaire et tertiaire donne des grandes formations de calcaires. Des plateaux étroits et allongés vers une orientation nord-est/sud- ouest sont à votre disposition. Le paysage est unique avec une succession de bancs rocheux : des blancs lumineux des abrupts de roches vives, mélangés à des nuances roses ou rouges, avec des grès et des argiles. Dans les combes, les sols sont profonds, avec une texture limono-argileuse. La quantité de sable est fonction de la roche mère, grès ou marne. Les vins ? Plus corsés, typés et longs.

– Le climat
Le vignoble de Saint-Chinian a un climat de type Languedocien, très méditerranéen avec des étés chauds et secs et des périodes de pluies peu nombreuses. Ce déficit hydrique dure 90 jours soit du 15 mai ou 15 août.
En somme, on retrouve deux maxima de pluie : fort durant le printemps et aigu en automne. Le nombre de jours de pluie dépend du vent marin et est de 80 jours par an. La température moyenne elle, est supérieure à 14°C. Ces conditions météorologiques sont donc parfaites pour la vigne. Saint-Chinian jouit d’une excellente réputation et a un encépagement méridional.

Les cépages de l’appellation Saint-Chinian

Les vins Saint-Chinian sont parfaits pour accompagner tous vos mets. Le cépage est riche et surtout diversifié.

Pour les cépages blancs :
– La roussanne, frais, avec des vins fins et bouquetés à base de miel, d’abricot, de fruits secs et d’aubépine.
– La marsanne, avec des notes minérales et de noisettes, avec des vins de couleur pâle et des reflets verts.
– Le vermentino avec une teinte pâle et des notes aromatiques, florales, fruitées et anisées.
– Le grenache blanc : avec une robe jaune pâle et de délicats reflets verts ; ainsi que des notes de fruits exotiques et d’agrumes.
– Le viognier : vins équilibrés et un brin acides. Bouche ronde avec des notes de miel, d’épices, d’abricots, de pêche et de fleurs blanches.

Pour les cépages rouges :
– La syrah : avec des vins très parfumés et colorés. Des arômes de truffes, de violettes, de fruits murs ainsi que des notes poivrés, fumées, de sous bois.
– Le carignan : sur les coteaux secs, offre des vins colorés et charpentés.
– Le grenache noir : dans une couleur rouge mordoré, il produit des vins à la fois puissants et généreux.
– Le cinsault : arrondit les vins en leur donnant un goût fruité et plus délicat en bouche.
– Le mourvèdre : donne des vins qui vieillissent bien, puissants, riches en tannins et colorés.

Association mets et vins pour l’appellation Saint-Chinian

Les vins du Saint-Chinian se marient très bien avec toutes sortes de mets.
Le vin Saint-Chinian rouge par exemple vous offre un drapé robe rouge profond. Des notes de fruits rouges intenses, d’épices, de torréfaction vont avec les gibiers rôtis ou en daube.
Le vin Saint-Chinian rosé, avec le nez fruits rouges et bonbon anglais, sera parfait avec des plats relevés ou de la charcuterie.
Enfin le vin Saint-Chinian blanc, propose un nez très gourmand avec des senteurs de fruits à chair blanche, ainsi que des notes d’agrumes et de fleurs. Doux, fruité et frais, il se déguste sur des poissons poêlés.

Crédits photo : Christian Ferrer
Appellation Saint-Chinian entre schistes et calcaire
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *